L’Agriculteur

Mais qu’est ce qui se passe dans nos petits têtes ?

J’ai ecouté hier une nouvelle chanson,- L’agriculteur- sur un homme qui vit entre bâtiments, et qui veut aller vivre a la campaigne. Les strophes disent précisement ce que je pense de la vie dans la ville de Mexico, les gens, les grands éspaces, le vide spirituelle de la modernité. Il y a des histoires tristes dans mon immueble, je deteste sortir et me trouver les mêmes personnes indésirables, je souhaiterais que quelques choses n’aient pas arrivé, qui n’aurait pas une fille dans le passé, qui n’existe plus, ni les pleurs dans les nuits.
Je voudrais qu’elle existerait encore, mais dans une autre réalité.
Aussi dans les rues elle existe la tristesse la douleur, et plus que dans mon coeur. Dans les rues de cette ville je garde des larmes et baisers et  des embrassades et des danses. Toute ma vie est reconvertie chaque nuit avce la pluie sur l’asphalte, chaque matin je suis différente, des nouvelles branches naissent dans les aubes et flourissent dans mon salon de danse.
Et il y a de foises quand je veux partir, être disparue de cette ville qui m’asphyxie avec mon même air empoisonné de memoires.
C’est triste je sais, mais il y a longtemps j’ai entendu dire  quelque chose comme ca :
“Que comme serait ma vie si tout avait été différent ?
Simplement celle  ne serait pas ma vie.”
 

N’importe pas autant que je m’enfuis à la nature, ma nature tragique suivra avec moi dans mon corps et ma danse, ella on n’ira jamais , comme les sourires et les créations,il restera tout dans la mémoire de mon petit univers impossible.
Emmenez moi ou le temps ne compte pas, avant qu’il ne soit trop tard.
Anuncios

Have you been there?

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s